Où et comment passer son permis bateau pour des virées pêche simplifiées ?

La navigation à bord d’un bateau à moteur dont la puissance est supérieure à 6 chevaux (ou 4,5 Kilowatts) est soumise à une règlementation stricte stipulant l’obtention d’un permis. Cette obligation détaille notamment quel permis est requis pour la conduite de certains véhicules nautiques, et le plaisancier devra en plus répondre à certaines conditions similaires au permis de conduire des véhicules terrestres avant même de candidater.

Première étape : le choix du centre de formation

L’obtention d’un permis bateau demande automatiquement une souscription auprès d’un établissement et lieu de formation spécialisé. Il existe en effet une multitude de centres de formation (bateau-école) appliquant chacune leur tarif concernant le coût et le type de permis bateau à passer. Par exemple, la formation permettant d’obtenir un permis côtier comportera en règle générale une phase théorique de 13h et une phase pratique de 3h, ce qui habilitera le propriétaire à naviguer jour et nuit aux termes de la formation.

Le plaisancier doit être âgé d’au moins 16 ans au préalable, et être déclaré apte médicalement à passer le permis bateau au sein d’un centre de formation agréé. Celui-ci devra ensuite compléter le formulaire d’inscription cerfa n°14861 et y joindre les pièces justificatives demandées pour finaliser son inscription (photo d’identité et une copie de la pièce d’identité, timbres fiscaux, certificat d’aptitude physique).

Préparation et déroulement de l’examen

Le permis plaisance se déroule obligatoirement au centre de formation sous la tutelle d’un formateur certifié, et dès son inscription, le plaisancier recevra un livret d’apprentissage intégrant l’ensemble des objectifs de formation accompagnée d’une attestation provisoire. La partie théorique se réalisera en salle en présence du formateur et la partie pratique peut également débuter avant l’obtention de la partie théorique. L’épreuve théorique se caractérise en principe sous forme de 30 questions à choix multiples et le plaisancier ne devra pas faire plus de 5 erreurs pour passer l’épreuve, qui sera alors valable 18 mois.

Les compétences pratiques du candidat ne seront notamment, quant à elles, validées par le centre de formation qu’après un apprentissage individuel minimal de 3h30 dont 2h à la barre.

Opter pour des extensions

La délivrance d’un permis bateau standard sans les extensions se limite uniquement à une navigation à moins de 6 000 nautiques d’un abri (environ 12 km). Celui-ci n’impose en revanche aucune restriction sur la puissance et la taille du bateau, mais les activités pratiquées à bord comme la pêche restent régies par les règlementations qui y sont associées.

Les permis « fluvial » et « hauturier » ne comportent toutefois qu’une formation théorique puisqu’ils correspondent une extension du permis côtier, mais ils se révèlent néanmoins essentiels pour naviguer légalement sur les eaux intérieures ou au-delà de la distance nautique standard.

Quels sont les meilleurs bateaux pour aller pêcher ?
Comment louer un bateau de pêche ?